RDC : Le parlement congolais décide bientôt de l’avenir de Joseph KABILA

Sur demande du chef de l ‘Etat Joseph KABILA, le parlement congolais a ouvert ce mercredi 20 juin une session extraordinaire. Plusieurs matières seront traitées au cours de cette dernière qui durera un mois, il s’agit entre autre de la désignation d’un membre de la cour constitutionnelle, du remplacement de certains membres de la commission électorale nationale indépendante (CENI), de la proposition de loi portant statut des anciens présidents et autres.

Plus d’un observateur pense que le fait que le président de la république ait lui-même demandé la tenue de cette dernière et vu les matières qui seront traitées, Joseph KABILA, donne ainsi un peu d’assurance qu’il ne briguera pas un troisième mandat et qu’il pense à son avenir après la présidence. Tout porte à croire que pendant cette session le président de la république s’adressera à la nation à travers les deux chambres du parlement réunies en congres, une autre occasion au peuple congolais de savoir plus sur l’avenir politique de ce dernier, une question sur laquelle tout est ambigu.

A moins d’un mois du début de dépôt des candidatures, la majorité présidentielle plate forme, dont il est l’autorité morale, ne s’est toujours pas prononcée sur la personne qui sera son candidat président à l’élection du 23 décembre prochain. La CENI pour sa part a déjà annoncé l’ouverture des bureaux de réception et traitements des candidatures. Le mois prochain s’annonce donc riche en rebondissement de la situation politique actuelle en république démocratique du Congo.

Lors de la clôture de la session du mois de mars à la chambre haute du parlement, une commission spéciale avait présenté un rapport à la plénière expliquant que la présidence de la république réclame que les avantages accordés aux anciens présidents soient aussi étendus aux anciens chefs des institutions de la RDC.

Dieudonné BUHENDWA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.