Sud-Kivu : A dater de ce jour, les acteurs de la Société Civile candidats aux prochaines élections ou membres des partis politiques sont appelés à démissionner.

Dans une note circulaire adressée aux composantes, aux noyaux et aux sous noyaux, aux structures et aux plateformes de la société civile du Sud-Kivu, le président du Bureau de Coordination de la Société Civile, Maitre Patient BASHOMBE appelle tous les membres ayant des responsabilités au sein de la structure citoyenne et qui ont choisi d’être candidats dans des partis politiques à démissionner.

Malgré que le Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu encourage et accompagne les différents acteurs sociaux qui s’engagent dans la politique pour rajeunir et renouveler la classe politique en RDC en vue d’apporter un changement de proximité, à travers les élections libres et transparentes prévues le 23 décembre 2018, selon le calendrier de la CENI ; le bureau insiste tout de même sur le fait que la charte dispose qu’on ne peut être politique et acteur de la société civile ; lit-on dans cette note circulaire.

Cette dernière rappelle donc les principes, les valeurs et le caractère apolitique de la société civile ; cette dernière a pour objectif de défendre les intérêts de la population. Soucieuse et fidèle à la loi n° 004/2001 du 20 juillet 2001 portant dispositions générales applicables aux associations sans but lucratif et aux établissements d’utilité publique et aux principes et valeurs particulièrement son caractère apolitique tels que consacrés dans sa Charte. Cette note tient à rappeler à tous les animateurs de ses structures, ses composantes, ses plateformes, ses noyaux et sous-noyaux qui ont adhéré dans les partis politiques ou qui ont déposé leurs candidatures en tant qu’acteurs politiques, qu’ils sont sensés avoir renoncé à leurs qualités d’acteurs sociaux étant désormais devenus acteurs politiques eu égard à la charte de la Société Civile.

Par ailleurs, le Bureau de Coordination de la Société Civile invite à dater de ce mardi 17 juillet, les concernés à prendre des dispositions pour organiser leurs intérims dans le strict respect des dispositions pertinentes de la Charte de la Société Civile du Sud-Kivu ainsi que de la loi n° 004/2001 du 20 juillet 2001 portant dispositions générales applicables aux associations sans but lucratif et aux établissements d’utilité publique.

Thierry M. RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.