Sud-Kivu : l’enterrement de la machine à voter prévu pour le 18 septembre 2018 par la FSC

La fédération de la société civile du Sud-Kivu a annoncé ce mardi 4 septembre 2018  une série d’actions pour exiger des élections crédibles en république démocratique du Congo le 23 décembre de l’année en cours.

Dans un document rendu public, cette structure citoyenne a mis l’accent sur la cérémonie d’enterrement de la machine à voter le 18 septembre 2018.

«  L’enterrement de cet outil dangereux à la vie de la nation congolaise interviendra le 18 septembre 2018 au cimetière de la RUZIZI après l’exposition du corps au rondpoint ISP à Bukavu de 8h à 9h » indique la FSC dans sa déclaration avant d’ajouter que cette même activité s’élargira dans d’autres provinces de la république démocratique du Congo.

Afin de pousser la CENI à comprendre le chao dans lequel le résultat des élections organisées avec la machine à voter pourrait plonger le pays, elle demande l’accompagnement des nations unies, des pays amis de la RDC et en appelle à la mobilisation citoyenne.

Alors que la pression interne et externe s’intensifie sur la commission électorale nationale indépendante pour qu’elle abandonne cette machine, chose que cette dernière rejette catégoriquement affirmant que sans cet outil il n’y aura pas élection cette année.

Son président Corneille Nangaa est d’ailleurs en Corée du sud pour finaliser le processus d’expédition de ces machines dont 70 000  ont déjà été produites selon lui.

 

Dieudonné BUHENDWA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.