Bukavu : Le tronçon routier Nyawera – Nguba, un tronçon de la honte et d’humiliation

Le tronçon routier allant de la frontière Ruzizi Ier jusqu’à Nyawera, communément appelé NYAWERA – NGUBA est dans un état de délabrement très avancé.

Les taximen rencontrés sur ce tronçon disent que, c’est honteux et inacceptable qu’une route située dans le centre-ville et qui ouvre la République démocratique du Congo vers la région des pays des grands lacs africains puisse longtemps rester ainsi sans une moindre réaction des autorités.

Ces taximen se demandent où va l’argent perçu par le fonds d’entretien routier (FONER) et s’interrogent en plus, sur le rôle de l’office des voiries et drainages (OVD). Ces conducteurs s’étonnent du fait que les autorités qui voyagent dans d’autres pays et viennent rouler sur ce tronçon-là, n’éprouvent aucune honte.

Seul et grand regret pour ces conducteurs-là, c’est l’abîme, tous les jours de leurs engins en plus de toutes sortes d’injures qu’ils ramassent et des passages et des piétons.

Au demeurant, pour les habitants de Nguba, le calvaire est tout à fait réel car, il n’est plus rare de voir actuellement, des conducteurs de certains taxis et autres mini-bus, limiter leurs courses à certains points précis à défaut de majorer le prix de la course.Rappelons qu’il y a plus de deux ans, que ce tronçon routier devrait être réhabilité dans le cadre d’un projet d’intégration régionale avec un financement de l’union européenne.

Moise MURHULA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.