Bukavu : Confusion dans la gestion du marché deKamagema en commune d’Ibanda

La Société civile noyau communal d’banda, s’insurge contre la confusion constatée ces derniers temps dans la gestion du marché de Kamagema situé dans le quartier Panzi en commune d’Ibanda.

Dans une interview accordée à Radio Star, le mercredi 28 novembre 2018 son Président, Monsieur David CIKURU a reconnu l’existence de trois gérants à la tête du Comité syndical de ce marché. Chose inacceptable selon lui car, cette situation entrave sérieusement l’harmonie, la paix et la cohésion sociale au sein de ce marché.

Aussi en appelle-t-il, à l’implication urgente de l’autorité municipale dans l’éradication de cette anarchie qui pourrait à terme ou sans terme, entraîner des cas de violences difficiles à maîtriser au sein de cette entité économique.Abordant, le cas de la lettre d’un membre du Comité du marché en l’occurrence, l’ancien secrétaire démissionnaire qui avait accusé le Président de détournement d’une importante somme d’argent, Monsieur Cikuru a déclaré s’être rendu sur le lieu rencontrer, les 28 rayonsqui constituent le marché pour échanger avec leurs animateurs y compris l’accusateur du Président sur le contenu de la lettre précitée. Laquelle lettre est apparue, être une véritable manipulation de certains malveillants et ennemis de la paix au marché de Kamagema.

Enfin, Monsieur Cikuru a déploré la présence des marchés pirates qui sont devenus visibles et opérationnels le long du tronçon routier allant du pont Kamagema récemment réhabilité jusqu’au terrain de football de Panzi, en plus du comportement incivique d’un superviseur qui exige un montant non reconnu de 3000 FC chaque mois aux marchands pour exercer leurs activités dans le marché.

Pascal D.Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.