Sud-Kivu : L’USAID lance le projet de développement intégré pour les jeunes

L’Agence américaine pour le développement international, USAID a procédé ce mardi 20 novembre au lancement du projet de développement intégré pour les jeunes, ADIJ. Ce projet consiste à appuyer la jeunesse congolaise à travers des opportunités d’apprentissage et économiques en aidant les jeunes à acquérir des compétences professionnelles pour se lancer dans des activités génératrices des revenus. La cérémonie du lancement de ce projet a eu lieu dans le Centre Annunciata de la Cathédrale de Bukavu, en présence de plusieurs officiels, des partenaires de l’USAID, des acteurs du secteur privé en province et ceux de la société civile.
Ce projet de 22 millions de dollars américains sera exécuté dans les territoires de Kabare, Walungu, Kalehe et dans la ville de Bukavu pour le compte de la province du Sud-Kivu.

Selon l’USAID, ce projet ADIJ qui sera également exécuté dans la ville de Goma au Nord-Kivu, atteindra les jeunes par quatre parcours principaux notamment le programme d’apprentissage accéléré ; les centres d’apprentissage professionnel ; le programme d’alphabétisation communautaire ; ainsi que les groupes d’épargne et de crédit formés aux compétences relatives à l’employabilité, à l’entrepreneuriat et aux moyens de subsistance.

L’organisation non gouvernementale Education Développement Center, EDC qui assure la mise en œuvre du projet, travaillera pour renforcer la résilience des jeunes congolais aux conflits et à la violence, en leur octroyant des subventions afin qu’ils améliorent leur capacité à s’adapter et à résister aux chocs et aux stress liés aux désastres naturels, aux conflits et aux privations matérielles.
Durant les trois prochaines années, plusieurs activités seront menées afin d’accroitre l’auto-efficacité des 10 000 jeunes vulnérables ; fournir une éducation de base à 12 000 jeunes ; aider plus de 8 000 jeunes à acquérir de l’expérience professionnelle et renforcer les capacités d’environ 680 enseignants, animateurs et volontaires d’alphabétisation des jeunes dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu.
Pour le directeur de l’USAID/RDC Paul Sabatine, ADIJ est un projet multisectoriel pour l’intégration des jeunes de la province du Nord et du Sud-Kivu.

« Ce projet recourt à une approche programmatique intégré, multisectorielle et transformatrice. Il mobilise, de ce fait, une intelligence collective et des efforts financiers de plusieurs secteurs d’intervention de l’USAID, y compris l’éducation de base pour une bonne part, la connaissance économique, la santé et la démocratie, les droits de l’homme et la bonne gouvernance ».

Présent à cette cérémonie, le gouverneur de province Claude Nyamugabo n’a pas caché ses sentiments de satisfaction à ce projet de l’USAID en direction de la jeunesse. Pour lui, c’est un projet important pour le gouvernement tant provincial que national. Car,
« L’éducation d’une jeunesse aujourd’hui, c’est la République Démocratique du Congo de demain. Les jeunes doivent apprendre comment s’auto-employer et ne pas demander indéfiniment le travail. La jeunesse congolaise est une jeunesse capable de s’auto-employer mais elle manque des pré-requis nécessaires et ces pré-requis sont offerts par ce projet ».

Le projet va collaborer avec des centres d’éducation et d’apprentissage professionnel, des responsables gouvernementaux, le secteur privé et les organisations locales au service de la jeunesse afin d’améliorer et fournir l’éducation de base, la préparation, l’emploi et les compétences entrepreneuriales dans les provinces ciblées.

Thierry M. RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.