Sud-Kivu : le mouvement citoyen réveil des indignés s’oppose à la gestion de la province par FCC

À plus d’un mois d’élection du gouverneur au Sud-Kivu, la pression ne cesse de accroître sur les députés provinciaux de la part des acteurs de la société civile pour qu’ils opèrent un choix qui correspond à la volonté du peuple.

Le mouvement citoyen réveil des indignés est allé jusqu’à les envoyé une lettre ouverte où il les demande d’éviter la corruption et le respect des accords contre nature pendant le vote.

« Honorables députés, rappelez-vous que le peuple n’est ni lié ni concerné par un quelconque accord contre nature entre vos différents partis politiques. Il n’est lié à vous individuellement que par le contrat social qui reprend vos engagements personnels de campagne ayant voulu qu’on vous accorde un crédit politique et un mandat public.

Soyez en conséquents »
Dans cette lettre dont la radio star s’est procuré une copie ce jeudi 14 février 2019, cette structure citoyenne s’insurge contre la gestion de la province par un gouverneur issu du front commun pour le Congo FCC

«  Que le FCC gouverne encore la province après l’avoir saigner pendant 18 ans, dépasse les attentes de la population. Ceci est un signe que rien n’a changé et rien ne changera. Qu’on ne s’y trompe pas. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, tout est déjà boutiqué. C’est du pareil au même. Qui sera opposant dans cet hémicycle ? » S’indigne ce mouvement citoyen.
La devise du parti au pouvoir (UDPS) étant selon réveil des indignés

« le peuple d’abord », il veut voir cette devise guider l’action des législateurs durant leur mandat.
Le mouvement citoyen réveil des indignés prend tout de même acte des résultats des législatives provinciales et félicite les députés provinciaux pour leur élection.

«  Nous voulons ici vous présenter nos sincères félicitations pour cette confiance et cette grande responsabilité reçues du peuple du Sud-Kivu pour non seulement le représenter mais surtout pour défendre effectivement ses intérêt auprès du pouvoir publique qui pourrait en abuser et tomber dans l’arbitraire » peut-t-on toujours dans cette lettre de deux pages.

Par ailleurs le mouvement citoyen réveil des indignés exige avant la remise et reprise entre le gouvernement NYAMUGABO sortant et le nouveau gouverneur, de diligenter un audit pour mettre au claire ce qu’a été la province ces deux dernières années.

Dieudonné BUHENDWA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.