RDC : Les agents de l’Etat accusés d’être responsables de plusieurs de cas de violation des droits de l’homme ; Rapport BCNUDH

Plusieurs cas de violation documentés en République Démocratique du Congo sont commis par les agents de l’Etat et les combattants des groupes armés.

Selon les statistiques du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme, BCNUDH, 495 violations des droits de l’homme ont été documentés, au mois de Février en RDC.

Ces statistiques représentent une diminution des cas par rapport au mois de janvier 2019, qui présentaient 574 violations ; fait savoir le BCNUDH.

Les agents de l’Etat sont responsables de plus de 52% des violations documentées, dont les exécutions extrajudiciaires de 36 personnes, parmi lesquelles au moins deux femmes, tandis que près de 48% ont été perpétrées par les combattants des groupes armés, dont les exécutions sommaires de 83 civils, dont au moins 23 femmes ; ajoute le BCNUDH.

Thierry M. RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.