Sud-Kivu : Le gouvernement congolais appelé à améliorer les conditions des détenus.

Les organisations de défense des droits de l’homme recommandent au gouvernement congolais d’améliorer les conditions des détenus dans les prisons de la ville de Bukavu, de Walungu, Kabare et Kalehe.

Ils l’ont déclaré à l’issue de la formation organisée par le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme du 25 au 26 Juin 2019, à l’hôtel Éden dans la ville de Bukavu. Il a été souligné que les installations pénitentiaires de différent coin de la province du Sud-Kivu sont dans un mauvais état et sollicite plus d’assistances.

Parmi les recommandations des participants, il s’agit de la construction et la réhabilitation de certains centres pénitentiaires, formation des OPJ en droit pénal spécial, leur dotation en moyens logistique, sensibilisation de la population sur les droits et devoirs du citoyen, création des parquets secondaires militaire dans les territoires différents territoires.

Un cahier de charge a été élaboré par les participants dans le cadre de l’amélioration des conditions de vies des détenus dans les prisons et centres de détention en province du Sud-Kivu.

Cet atelier s’est tenu dans le cadre d’évaluation et de suivi des conditions et délai de détention dans les centres pénitentiaires du Sud-Kivu (Kabare, Kalehe, Walungu et dans la ville de Bukavu).

Patrick Makiro

 

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.