Bukavu : Le remplacement des policiers basés au marché de Nyawera sollicité par le comité syndical

Le président du comité syndical du marché de Nyawera en commune d’Ibanda, monsieur Fabien Binja, demande le remplacement pur et simple de tous les éléments de la police nationale congolaise basés dans un conteneur installé à Nyawera.

Cette demande est formulée, dans une correspondance datée du 24 juillet 2019 adressée au maire de Bukavu, par le précité au nom du comité syndical des vendeurs et vendeuses du marché urbain de Nyawera et dont le contenu, accuse ces policiers d’avoir failli à leur mission car, au lieu d’exécuter correctement leur mission de protection de la population et de ses biens, ces derniers se contentent de passer des journées entières à rançonner les petits vendeurs et vendeuses aux alentours du marché de Nyawera.

Il fait savoir que ces mêmes éléments de la PNC se livrent publiquement à la  consommation des boissons fortement alcoolisées et du chanvre, se bagarrent et indisposent les pauvres vendeuses à tout moment, en confisquant et en détruisant leurs marchandises.

Plus grave ajoute Fabien Binja, ces policiers commis à Nyawera sont entrain de percevoir des taxes illégales de l’ordre de 200 à 500 FC.

Il déplore aussi,  un cas malheureux survenu le lundi 22 juillet 2019, avec l’agression      d’une vendeuse par un policier, pour n’avoir pas obéi à leur exigence. Cette dernière se trouve internée, dans une formation médicale de la place.

Tout compte fait, si cette situation n’est pas urgemment et favorablement examinée par  l’autorité habilitée, le comité syndical et tous les vendeurs et vendeuses du marché de Nyawera, la société civile ainsi que les mouvements citoyens projettent une grande manifestation revendicative dans les tout prochains jours.

Signalons que les acteurs précités ont été reçus par le maire de Bukavu Meschak Bilubi le mardi 23 juillet pour cette même problématique qui dure 3mois déjà, et ce dernier aurait promis d’y trouver une solution.

Pascal D.NGABOYEKA

 

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.