Sud Kivu: Le général major Akili Charles Mundos dresse son bilan une année depuis qu’il est à la tête de la 33è Région Militaire.

Le général Major Muhindo Akili Mundos Charles, commandant de la 33è Région Militaire du Sud Kivu et Maniema a dressé son bilan, une année depuis qu’il est à la tête du commandement militaire dans ces deux provinces.

Ce lundi, 02 septembre 2019, devant la presse de Bukavu, les acteurs de la société civile, les mouvements citoyens et des  officiers militaires des FARDC de la 33è Région Militaire, Muhindo Akili Mundos a d’abord étalé la situation qu’il a rencontrée dans les deux provinces, notamment ; d’intenses activités des groupes armés locaux et étrangers, une criminalité aiguë, indiscipline à outrance des hommes en uniforme, la méfiance et le manque de confiance entre  la population et les militaires.

Face à cette situation complexe, Le général Major de la 33è Région Militaire en collaboration avec toutes les couches de la population en appui à l’action militaire dit, avoir imposé la discipline aux hommes en uniforme, et surtout avoir augmenté leur capacité pour plus d’efficacité.

Il ajoute, avoir amélioré les relations civilo- militaires dans un climat de confiance entre l’armée et la population.

En ce qui concerne le groupes armés, Akili Mundos renseigne que, grâce, à l’approche de la sensibilisation, 1113 combattants se sont rendus, 513 armes automatiques récupérées de leurs mains, plusieurs autres centaines ont déposé des armes et ont accepté de se rendre. Pour lui, il n’attend que des moyens pour leur intégration.

Ce bilan ne suffit pas, indique-t-il, pour la stabilisation de ces deux provinces. Ainsi donc, pour l’année qui commence, il pense d’abord à la consolidation de ce résultat et promet d’éradiquer complètement tous les groupes armés locaux et étrangers encore actifs, dans le Sud Kivu et le Maniema et réduire au strict minimum la criminalité des  coupeurs de route

Pascal D.NGABOYEKA.

 

 

 

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.