Sud-Kivu : « Ce n’est pas de l’hypocrisie que nous avions fait mais c’est juste une gestion exceptionnelle de l’énergie » DG SNEL DEO MASHALI

La société Nationale d’Electricité SNEL Sud-Kivu et Maniema a expliqué à la population du Sud-Kivu les raisons de la permanence du Courant électrique dans la ville de Bukavu durant les 4 jours du séjour du Président de la République démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekendi Tshilombo.

Elle a fait cette déclaration le vendredi 11 octobre 2019 soit un jour après le passage du Président de la République, lors de la conférence de presse qu’elle a tenue à son bureau. Le directeur provincial de la SNEL Sud-Kivu et Maniema, DéoMashaliChirego, a expliqué que leur société a l’habitude d’augmenter, la consommation de l’énergie électrique pendant les cérémonies de Noël, nouvel an, la fête de l’indépendance, la collation des grades académiques, et lors des visites de grandes autorités en province.

Pour le passage de Tshisekedi à Bukavu, la SNEL explique avoir réduit le nombre d’alimentation dans des quartiers moins sensibles au profit de ceux où, se déroulent les différentes activités des invités de marque au pays. Un apport exceptionnel de 2 mégawatt de surplus  sur les 6 que consomment régulièrement, les habitants de la ville de Bukavu.

Pendant les 4 jours de la permanence du courant électrique à Bukavu, l’eau du lac Kivu qui est la source principale du barrage Ruzizi 1 et 2, a, indique-t-on, baissé de 1462.28m à 1462.24 soit une moyenne de consommation de 4 cm d’eau du lac Kivu par jour.

La société annonce, être passée à la consommation normale depuis le départ du Président de la République pour préserver l’outil de production du courant électrique.

Par ailleurs, elle annonce le début des projets dans les mois qui viennent pour lutter définitivement contre le délestage dans les  provinces du Sud-Kivu et du Maniema.

Patrick Z. MAKIRO

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.