Sud-Kivu : Les députés provinciaux invités à initier un édit portant protection, gestion des cimetières (Amka Kongo)

Le Collectif des Mouvements citoyens Amka Congo recommande aux Députés provinciaux du Sud-Kivu à se focaliser sur la question des spoliations et profanation des tombes du cimetière de la Ruzizi dans la ville de Bukavu, en initiant un édit portant protection, gestion des cimetières et mesures d’inhumations.

Ce mouvement l’a fait savoir dans une correspondance portant indignation et condamnation des spoliations et profanation des tombes du cimetière de la Ruzizi adressée à la commune d’Ibanda. La vente des parcelles dans le cimetière Ruzizi continue à s’observer malgré l’interdiction des autorités urbaine.

Des maisons d’habitation pullulent en ce lieu réservés aux morts et ce malgré des campagnes et actions des organisations de la société civile pour décourager cette pratique.

Ces mouvements renseignent que malgré l’interdiction de construction des maisons dans ce cimetière, les personnes mal intentionnées profitent surtout la nuit pour bâtir leurs maisons ; ce que dénoncent et condamnent ces mouvements. Ils rappellent que ces actes de nature sauvage et barbare qui, du reste, sont érigées en infractions passibles des peines d’emprisonnement et font référence à l’article 111 du Code pénal congolais livre II qui stipule que « est punit d’une servitude pénale allant d’un mois à un an quiconque détruit, abat, mutile ou dégrade un tombeau, des signes commémoratifs ou pierres sépulcrales, des monuments, statues ou autres objets destinés à l’utilité ou à la décoration publique ».

En dehors de cela, pour le respect des morts, dignes de reposer en paix le Collectif Amka Congo recommande le renforcement de la police des cimetières et le respect de l’Ordonnance du 14 Février 1914 portant service des inhumations et police des cimetières, qui définit les modalités pratiques liées aux inhumations.

Thierry M. RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.