Sud-Kivu : Le gouverneur Ngwabidje a échangé avec François Grignon sur notamment le programme de désarmement des groupes armés.

Avant de quitter la ville de Goma où il a rencontré avec son homologue du Nord Kivu dans le cadre de la réunion interprovinciale sur la mise en place d’une politique commune en vue d’éradiquer les groupes armés à l’Est de la République, Théo Ngwabidje Kasi a échangé avec le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations Unies en RDC François Grignon dans la soirée de dimanche 19 janvier 2020.

Ensemble avec ce haut cadre de la mission onusienne en RDC, ils ont défini les axes prioritaires de collaboration en matière de développement et de la stabilisation de la province du Sud-Kivu.

Au cours de leur entretien, les deux hommes ont discuté des champs prioritaires de travail dans lesquels la MONUSCO devra intervenir dans le cadre du nouveau mandat de la mission de L’ONU en République Démocratique du Congo, et cela pour la paix et le développement du Sud-Kivu.

A en croire François Grignon, cette rencontre était une occasion pour la MONUSCO d’affermir les relations avec l’exécutif provincial du Sud-Kivu. Pour lui, la mission onusienne reste déterminée à accompagner la province dans sa stabilisation et son développement. Le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies en RDC dit être convaincu que grâce à l’engagement du gouverneur Ngwabidje et de son gouvernement pour le retour de la sécurité au Sud Kivu, il y a lieu d’espérer à un développement.

Le gouverneur Théo Ngwabidje Kasi et François Grignon ont également abordé l’épineuse question liée à l’activisme des groupes armés dans certains territoires de la province. La MONUSCO a rassuré l’autorité provinciale de son implication dans l’accélération du processus de désarmement et de neutralisation de groupes armés sur l’ensemble de la province.

Pascal D. NGABOYEKA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.