Insécurité : Le phénomène « Corps sans vie » refait surface à Bukavu

Au bord du lac Kivu, non loin du marché « Bondeko » dans la commune de Kadutu, deux corps sans vie ont été ramassés par des passants dans deux communes différentes dans la ville de Bukavu chef-lieu de la province du Sud-Kivu le mardi dernier. Le premier corps est d’un homme d’environ 60 ans, qui a été retrouvé.

Certains habitants rencontrés sur place indiquent qu’il s’agit d’un pêcheur, père de 7 enfants et habitant le quartier Mulambula, dans la commune de Bagira. Ils ajoutent que ce dernier avait quitté son domicile depuis le samedi dernier.

Les membres de sa famille quant à eux font savoir que la victime aurait été tuée par des inconnus, qui l’ont ensuite jetée dans les eaux du lac, car affirment-t-ils, son corps présentait des signes de tortures.

Pendant ce temps, c’est un autre corps sans vie d’un homme d’une douzaine d’année qui a été ramassé par des passants dans la rivière Wesha, séparant le quartier Wesha et celui de Cikonyi dans la commune de Bagira.

Selon le président du noyau de la société civile de Cikonyi Blaise Musole, la victime n’est jusque-là pas identifiée, et les mobiles de sa mort ne sont pas encore connus.
Il demande aux services de sécurité et aux autorités urbaines de jouer correctement leur rôle en sécurisant la population et ses biens. La société civile exige également des enquêtes pour que les auteurs puissent répondre de leurs actes.

Pascal D. NGABOYEKA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.