Sud-Kivu : Cris d’alarme des habitants de Bunyakiri suite à la dégradation avancée de la route nationale n°3

Les habitants de Bunyakiri et de Kalonge dans le territoire de Kalehe traversent un calvaire lorsqu’ils se rendent dans ces milieux ou reviennent dans ville de Bukavu.

Pour cause, la dégradation très avancée de la route nationale numéro 3, tronçon compris entre le chef-lieu de la province et différents centres commerciaux établis sur cette route.

Le président de la société civile de Bunyakiri qui alerte sur cette question indique qu’actuellement l’état de cette route d’intérêt capital impacte sur le prix de transport et des produits manufacturés sur les marchés.

Didier Kitumaini joint au téléphone par la rédaction de l’Interview.cd ce mardi 4 février 2020, fait savoir que le prix de transport est passé de 9000 fc à 25000 fc, par personne. Même cas pour les produits de première nécessité.

Il souligne que la dégradation de la RN3 est due aux fortes pluies qui s’abattent sur la province. Néanmoins, Didier Kitumaini fustige la mauvaise qualité de travaux que les agents de l’office des routes ont réalisée pendant la réhabilitation de ladite route.

« A partir de l’endroit dit chez padiri jusqu’au centre de Bitale la route est très dégradée. Les agents de l’Office des Routes n’ont pas eu la bonne volonté de nous faire une bonne route dans cette partie. Ils ont mis une boue non appropriée à la construction de la route. Actuellement même les véhicules n’arrivent plus à destination » ; ajoute t il

Signalons que la route nationale numéro 3, tronçon Bukavu-Bunyakiri a été réhabilité dans le cadre du programme des 100 jours du Chef de l’Etat, mais son état est redevenu comme auparavant.

Pascal D. NGABOYEKA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.