Covid 19/La LICOSKI exhorte les opérateurs économiques à adopter un sens de l’humanisme en cette période dans la fixation de prix des produits

La ligue des consommateurs de services au Congo Kinshasa LICOSKI en sigle invite les consommateurs congolais à adopter un changement des comportements et attitudes en cette période où les vies humaines sont menacées par la pandémie à corona virus qui paralyse le monde entier.

Au cours d’une interview avec Radio Star ce weekend, le président de la ligue des consommateurs de services au Congo Kinshasa le pasteur Janvier Makombe Kabare a invité la population au respect des règles d’hygiène édictées par le ministère de la santé. Il a par la même occasion salué la mobilisation du chef de l’Etat, du gouvernement central et celui du Sud-Kivu, pour les mesures vitales prises pour prévenir et limiter la contamination de cette pandémie sur l’ensemble du territoire national.

Au regard de la situation économique qui se détériore jour après jour suite, à la montée de prix des biens et denrées alimentaires sur les marchés, Janvier Makombe Kabare appelle, les opérateurs économiques de la province du Sud-Kivu et de la République Démocratique du Congo à s’unir autour des autorités en leur appuyant pour la réussite de la riposte en cette période exceptionnelle.

« Nous devons envisager une riposte avec détermination et courage, il y a moyen que nous puissions relever le défi parce que, si nous voulons, nous pouvons. Nous voulons que les gens prennent conscience parce qu’il s’agit d’une maladie réelle, qui est en train de décimer les gens. Si les opérateurs économiques du Sud-Kivu se mettent ensemble, on peut avoir des matériels pour dépister. Ils peuvent se mettre ensemble sous forme d’une coopérative juste pour la circonstance et les marchés seront inondés de vivres. Mais il revient, au gouvernement de pouvoir les réunir avec d’autres acteurs comme la société civile, les ONGS et autres » a conclut Janvier Makombe dit Mizo président de l’Asbl Ligue des Consommateurs des services au Congo Kinshasa.

Janvier Makombe Kabare propose donc aux opérateurs économiques de s’unir sous forme d’une coopérative pour appuyer le gouvernement dans la lutte contre ce fléau au Sud-Kivu et au pays en général.
Signalons que les prix des produits alimentaires et autres biens de première nécessité ont pris de l’ascenseur dans plusieurs marchés, magasins et boutiques en province du Sud-Kivu comme dans d’autres coins de la République suite, à l’avènement du Covid 19. Un sac de 25 kg de semoule qui se négociait à 12 et 14 dollars, se vend actuellement à 18 et 20 dollars américains.

Pascal D. NGABOYEKA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.