Stop au Coronavirus au Sud-Kivu : Théo Ngwabidje réglemente le secteur de transport 

Le gouverneur du Sud-Kivu vient de signer ce mardi 24 mars, un arrêté portant application des décisions relatives à la riposte contre la pandémie du Coronavirus dans la province du Sud-Kivu.

Vu le plan provincial de préparation et de riposte à l’épidémie de la maladie à Coronavirus au Sud-Kivu, ledit arrêté réglemente le secteur de transport dans la province du Sud-Kivu en cette période de crise sanitaire afin de limiter la propagation du COVID-19 en province.

Revenant sur le rassemblement de plus de 20 personnes qui est interdit, le présent arrêté revient sur l’organisation des cultes, les activités sportives et même la vente des aliments à même le sol qui sont interdits Un nombre de passagers est exigé aux conducteurs de différents moyens de transport en commun dépassant celui indiqué.

Il est donc indiqué que pour les gros bus, le nombre de passagers est fixé à 20 personnes, 16 pour le petit bus, 10 pour le minibus marque Hiace, 8 pour les vannettes, 3 pour les voiture-taxis, 2 pour les Tricycles (Bajaje), et une personne pour la moto. Les camions ne sont autorisés qu’à transporter uniquement les marchandises et non les humains ; martèle l’arrêté.

Pour ce qui est des bateaux et canots rapides Ngwabidje a dans ce présent arrêté décidé que le nombre de sièges par classe soit revu à la moitié.

Les agents de l’Etat seront déployés à travers la province pour veiller à la mise en œuvre effective de ces mesures. Sans préjudice de l’application des dispositions légales en la matière, tout contrevenant aux dispositions du présent arrêté sera puni d’une amende allant de 50 milles FC à 2,5 millions de FC.

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.