Sud-Kivu/Résilience communautaire, les territoires de Walungu et de Mwenga bénéficieraient d’un programme du PAM, UNICEF et FAO

Plus de 350 mille personnes vivant dans les zones rurales des territoires de Mwenga et Walungu dans la province du Sud-Kivu et Walikale dans le Nord Kivu seront bénéficiaires d’un programme conjoint de résilience visant à appuyer la stabilisation de zones post conflits dans ces régions.

Son lancement officiel est intervenu ce vendredi 6 mars 2020, par le gouverneur de province représenté par le ministre provincial de l’agriculture pêche, élevage et développement rural Marcelin Amani Bahaya.

Financé par le gouvernement allemand à hauteur de 54 millions de dollars, ce programme vise à apporter cette aide à ces communautés affaiblies par les conflits et les chocs agricoles et climatiques dans le Kivu.

L’amélioration de la santé et des services sociaux de base en eau, hygiène, en production agricole des paysans et l’accès aux marchés, la cohésion sociale et la mobilisation communautaire en sont les composantes. L’on signale aussi la réhabilitation des routes de desserte agricole dans ce projet.

Pour le représentant de la FAO en RDC Aristide Ongone Obame, le renforcement de la résilience est essentiel pour la promotion de l’agriculture attentive à la nutrition, une cohésion sociale et un accès des populations vulnérables aux services sociaux de base. Pour lui, sans sécurité sociale, aucune paix n’est possible.

« L’approche intégrée du projet FAO PAM UNICEF aidera à améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition des communautés vulnérables » a-t-il souligné.

Ce projet conjoint s’appuie sur les avantages comparatifs de ces trois agences des Nations Unies, et renforcera de manière intégrée la résilience des communautés vulnérables du Nord et Sud-Kivu, dans le domaine de la sécurité alimentaire, des moyens de subsistance et l’accès aux services sociaux de base pour les enfants et femmes en contribuant à l’objectif global de paix et de stabilisation dans les deux provinces, a fait savoir Edouard Beigbeder, représentant pays de l’UNICEF en RDC.

« le PAM, qui a fait du renforcement de la résilience des communautés l’objectif central de ses actions, est convaincu qu’une approche commune avec la FAO et l’UNICEF peut apporter aux bénéficiaires une assistance plus complète et une formation professionnelle plus ample » indique pour sa part Claude Jubidar, représentant du PAM en RDC, qui ajoute que ce programme aidera les communautés ciblées à atténuer les effets dévastateurs des conflits et des chocs agricoles et climatiques et il aidera les communautés à se construire un meilleur avenir”; conclut-il.

Notons que ce nouveau programme conjoint du trio PAM, UNICEF ET FAO, s’inspirera du succès du premier qui a atteint plus de 400000 personnes et qui était exécuté par le duo FAO PAM.

Pour le ministre provincial de l’agriculture, pêche, élevage et développement durable Marcelin Amani Bahaya, a, au nom du gouverneur de province, salué l’apport significatif des partenaires du gouvernement dans le secteur agricole et la collaboration du gouvernement allemand et Rd congolais.

Bahaya précise que le gouvernement provincial mettra tout en œuvre pour la réussite de ce programme surtout en ce qui concerne la sécurisation de ces zones ciblées. Ce projet vient appuyer les efforts du gouvernement et la vision du chef de l’Etat Felix Tshisekedi, qui veut faire de l’agriculture le secteur clé du développement et de lutte contre la malnutrition des enfants et de la population tout entière.

Pascal D. NGABOYEKA/ RJAE Sud-Kivu

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.