Covid-19 au Sud-Kivu : L’isolement de la ville de Bukavu tarde à être respecté par les chauffeurs et la population

La mesure d’isolément de la ville de Bukavu de ses 8 territoires n’est pas respectée dans tous les sens; constat fait par la Rédaction de la Rado Star Bukavu.

Les déplacements des personnes entre la ville de Bukavu et les 8 territoires se font dans la normale, chaque jour plusieurs véhicules quittent Bukavu vers les provinces. Exceptés, ceux qui partent vers Uvira à bord des moto.

À Walungu comme à Kabare, il y a circulation de personnes sans aucune faille. Les parkings sont pleins de véhicules et les chauffeurs refusent d’obtempérer à la décision prise par le conseil des ministres provinciaux, celle isolant la ville de Bukavu de ses 8 Territoires. Ils disent qu’ils ne vivent que de ce métier, s’ils obtempèrent, leurs enfants mourront de la famine.

“C’est vrai que la maladie à Coronavirus est à Bukavu mais si l’on se confine, nos familles risquent de mourir de faim. Je n’ai pas deux boulots à part ce que je fais”; révèle un chauffeur trouvé au parking de Walungu.

D’autres témoignent que les bus, taxis, motos et des personnes se déplacent pour aller exercer, leurs activités soit à la campagne, soit en ville.

Alors que le conseil des ministres a décidé d’isoler, depuis jeudi 2 avril, la ville de Bukavu, ces conducteurs pensent qu’il est impossible d’arrêter avec leurs activités. Ils pensent par ailleurs, que les autorités devraient bien planifier les choses, car selon eux, le manque de moyens, ne permettra en aucun cas aux plus démunis de rester chez eux à la maison.

Un acteur de la société civile interrogé à ce sujet indique quant à lui que cette décision était bonne vue, la menace de maladie à Coronavirus qui est déjà en province, malheureusement elle souffre des mesures d’accompagnement.

Rodrigue Zagabe

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.