COVID-19 : Les ressortissants congolais bloqués à Dubaï sont victimes des mesures prises par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi (Tribune Amka Congo)

Trois cents ressortissants congolais restent bloqués dans différents pays, notamment aux Emirats Arabes Unis, abandonnés à leur triste sort sans logement, nourriture, voire, une moindre assistance humanitaire. C’est catastrophique au soir du 21ème siècle finissant; alerte le Collectif des Mouvements Citoyens Amka Congo dans sa tribune d’expression citoyenne rendue publique ce jeudi 02 Avril 2020.

Ces compatriotes sont dans l’impasse de perdre espoir en un retour paisible dans leur unique et seul pays, la RDC, au regard de la triste situation et du désastre indescriptible qu’ils traversent ces derniers temps depuis que des mesures restrictives relatives à la pandémie du Covid-19 ont été prises en RDC comme partout ailleurs dans le monde. Ils demandent une seule chose : « rentrer paisiblement au pays ».

Le Collectif de Mouvements citoyens Amka Congo est préoccupé par cette situation et lance un appel pressant en faveur de ces compatriotes en détresse auprès des autorités politico-administratives compétentes, en vue de les assister en toute urgence avant qu’il ne soit trop tard. D’autres pays l’ont fait. La RDC ne doit pas toujours prêcher par le mauvais exemple, surtout qu’il s’agit des centaines de vies de nos compatriotes exposées au pire des périls jamais connus.

Ce mouvement tient ainsi à rappeler à l’opinion nationale et internationale que ces compatriotes ne sont victimes que de certaines mesures administratives prises par le Chef de l’État dans le cadre d’une urgence sanitaire pour combattre le Corona virus, entre autres la suspension de vols en provenance des pays qualifiés comme, à risque.

Cette mesure frappe ces compatriotes qu’elle met dans une situation délicate alors qu’ils s’apprêtaient à regagner le pays en provenance de l’étranger. Alors que la moindre des choses serait de les en aviser au préalable pour qu’ils s’y préparent, dans l’hypothèse où, le gouvernement congolais ne se sentirait pas capable de les assister, surtout qu’ils étaient, majoritairement, en ordre et en état de regagner leur pays.

Le Collectif des Mouvements citoyens Amka Congo note que cette situation alarmante nécessite l’implication urgente du Chef de l’État et du Ministère des Affaires étrangères afin que nos compatriotes regagnent au plus vite leur pays, dans le respect strict des lois et règlements en vigueur.

Au vu de la situation ci-haut décrite, le Collectif des Mouvements citoyens Amka Congo demande aux autorités congolaises ce qui suit:

1) Mettre sur pied une cellule de crise au sein du Ministère des affaires Etrangères pour suivre de très près les informations selon lesquelles des milliers des congolais qui, à l’instar de ceux abandonnés à Dubaï, croupissent dans plusieurs autres pays d’Asie et d’Afrique, en application des dispositions pertinentes de l’Article 50 de la Constitution selon lesquelles _”l’État protège les droits et les intérêts légitimes des Congolais qui se trouvent tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.”;

2) Affréter un vol spécial comme le font les autres nations, en vue de rapatrier ces compatriotes congolais actuellement en situation difficile, sans abris ni restauration et dépourvus de la moindre assistance médicale dans une telle grande mégapole qu’est Dubaï et cela le plus urgemment possible, de peur qu’ils ne se retrouvent dans une situation irrégulière administrativement et qu’ils ne tombent victimes du Corona virus, alors qu’ils ont toutes les possibilités d’être suivis ici au pays par l’INRB ;

3) Fournir une assistance alimentaire, sanitaire et diplomatique à nos compatriotes afin de les aider à regagner paisiblement leurs familles en bonne et due forme ;

4) Prendre toutes les dispositions nécessaires pour les accueillir sans risque d’être contaminés et de propager la contamination du Covid -19, s’ils en sont testés positifs.

Le Collectif de Mouvements citoyens Amka Congo reste déterminé à accompagner les décisions prises par le Chef de l’État en vue de mettre fin à la propagation du Coronavirus.

Thierry M. RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.