Crise à Uvira : Probable détournement de 48 millions de CDF, la population d’Uvira dans les rues

En colère, la société civile et les sinistrés d’Uvira sont descendus dans les rues d’Uvira ce lundi 27 avril pour exiger à la délégation gouvernementale conduite par Steve Mbikayi, ministre national de l’action humanitaire de restituer la totalité de la somme de 300.000.000 de FC décaissée pour assister les sinistrés.

La population a bloqué le passage sur plusieurs axes d’Uvira et sur certains ponts; annoncent nos sources.

Dans un mémorandum de la société civile, la population exige aussi à l’autorité provinciale de revenir sur sa décision selon laquelle la nourriture sera achetée à Kamanyola. Et lui demande d’ordonner l’achat des fournitures auprès des commerçants locaux sinistrés dans le souci de leur permettre d’écouler leurs stocks visés par les eaux.

Pour cette structure, le besoin primordial de la population d’Uvira est le curage et drainage des rivières de la place, la réfection du site de captage d’eau, la réhabilitation si pas la construction des infrastructures routières, le lotissement d’un endroit favorable ou viable pour l’étude de la délocalisation de la population.

Ce même lundi, la cellule de communication du gouvernorat annonce que le gouverneur Théo Ngwabidje a réceptionné l’assistance en vivres et non vivres du gouvernement central auprès du ministre de l’action humanitaire, répondant au nom du gouvernement central.

Thierry M. RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.