Environnement/Journée de la terre : Les activités de l’homme impacte sur la productivité de la terre

La journée mondiale de la terre est aujourd’hui reconnue comme l’événement environnemental populaire le plus important au monde qui permettant, de réfléchir sur les attitudes à adopter pour préserver la terre, un espoir, pour la génération future.

Dans le cadre de la protection de la terre, la population est appelée à la bonne gestion de cette dernière en évitant des construire, sur des sites jugés impropres et des exploitations entrainant des glissements de terre.

Chaque année, la société civile environnementale en République démocratique du Congo(SOCEARUCO), plaide pour une politique environnementale bien consistante, afin de préserver la bonne exploitation de la terre et préserver ainsi l’écosystème du pays.

Le 30 mars 2005 l’Unesco avait publié la première évaluation des écosystèmes pour le millénaire, un rapport accablant sur l’impact de l’homme sur la planète. Au cours de dernières années, les activités humaines ont modifié les écosystèmes pour satisfaire une demande croissante de nourriture, d’eau douce, de bois, de fibre et d’énergie. Le monde craint des conséquences désastreuses.

Depuis 50 ans, la journée du 22 avril est dédiée, à des opérations de lutte pour la préservation de la planète et à la sensibilisation des citoyens sur ce point, dans le cadre de la journée mondiale de la terre, la particularité de cette célébration est liée, au coronavirus qui oblige le confinement de la moitié de la population mondiale.

Don Patrick MAKIRO

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.