Insécurité à Bukavu : Les femmes du FCC adressent des recommandations au Maire Bilubi

Des femmes du Front Commun pour le Congo(FCC) au Sud-Kivu se disent inquiètes, de l’insécurité grandissante dans la ville de Bukavu, chef lieu de la province du Sud-Kivu. C’est pour cette cause qu’une délégation de ces femmes politiques a eu un entretien avec le maire de la ville Bilubi Ulengabo Meschac ce mercredi 29 Avril 2020 à son bureau de travail.

Ces femmes se disent préoccupées par cette situation déplorable dans la ville de Bukavu pendant cette période où, la population est appelée à se confiner pour se protéger contre la pandémie du Covid19.
Le maire de la ville est appelé, à peaufiner de nouvelles stratégies pour sécuriser la ville en collaborant efficacement avec les services de sécurité.

« Vous êtes entrain de suivre la situation sécuritaire qui est devenue très précaire à Bukavu, des assassinats ciblés, des tueries, des vols dans plusieurs coins de la ville. Avec cette situation, ça nous interpelle nous femmes du Front Commun Pour le Congo et nous pousse à chercher une solution durable. C’est nous femmes qui donnons, la vie et nous devons être préoccupées quand celle-ci, est en danger». Explique Agnès Sadiki NYABISOKI, présidente de la ligue de femmes du FCC au Sud-Kivu.

Parmi leurs propositions au maire de la ville figure : l’organisation  de patrouilles régulières, la disponibilité de l’éclairage publique dans différents coins de la ville, l’évacuation de véhicules usés au bord de la route et la mise en place de la nouvelle stratégie de sécurité pouvant inclure les cadres de base.

Après la mairie de Bukavu, cette dynamique compte rencontrer d’autres autorités ayant en charge la sécurité dans leurs attributions pour mettre fin à l’insécurité qui bat record dans toutes les 3 communes de la ville de Bukavu.

Don Patrick MAKIRO

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.