Katana : Des affrontements se poursuivent dans les villages de Kabushwa et Mabingu près du PNKB

Les affrontements entre deux groupes armés près du Parc National de Kahuzi-Biega se poursuivent et inquiètent déjà la population des villages de Kabushwa et Mabingu dans le groupement de Katana, territoire de Kabare ; alertent, des sources de la Société civile.

Ce sont deux groupes armés qui s’affrontent à cause d’une incompréhension liée aux limites d’un site d’exploitation artisanale des minerais; de l’exploitation de forêts pour fabriquer du charbon.
Ces affrontements ont débuté depuis le lundi dernier. Un de ces chefs rebelles a pris fuite et s’est installé dans une colline au niveau de Chanenya, au milieu de la population du milieu.

Innocent Muhiganya président de la Nouvelle Dynamique de la Société civile de Katana qui nous livre cette information renseigne que, ce rebelle insécurise la population locale. Pour lui, lorsque de paisibles citoyens passent où il est installé, ils sont suspectés d’être des espions qui, selon lui, sont en connivence avec son rival. Et, comme correction, on les arrête et la maltraitance s’ensuit parfois jusqu’à la mort.
Notre source, indique avoir alerté les services de sécurité du milieu, malheureusement, jusqu’à ce jour il n’y a aucune intervention. Par ailleurs, la NDSCI Katana ajoute qu’une personne a été atteinte par une balle perdue et elle est internée, à l’hôpital Fomulac de Katana.

Rappelons que plusieurs habitants des villages Chisheke, Kasheke, Mabingu, Nyamutwe, Canyena et Mbinga sud dans le territoire de Kalehe sont en déplacement à cause des affrontements qui sont également signalés dans le territoire de Kalehe, toujours dans le parc de Kahuzi Biega. Le bilan serait de 4 morts et 3 blessés.

Thierry M. RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.