Sud-Kivu : Les jeunes appelés à valoriser leurs journées (EIPJ RDC)

L’Espace inter plateformes de jeunes en République Démocratique du Congo EIPJ RDC en sigle, invite tous les jeunes de la province du Sud-Kivu à s’approprier les journées spéciales mises à leur portée par les Nations Unies pour donner de la voix sur les grandes questions liées à leur développement.

Il s’agit notamment de la journée mondiale de la jeunesse JMJ et de la journée africaine de la jeunesse.

Au cours d’un entretien avec Radio Star, le jeudi 23 avril, le secrétaire exécutif provincial de l’Espace inter plateformes de jeunes au Sud-Kivu, Jonas Bahizire indique que son organisation a, depuis le 11 avril 2020 lancé une campagne, avec comme objectif, de « susciter la jeunesse » à l’unité pour commémorer ces deux journées de manière participative et non exclusive, étant des journées très cruciales pour leur développement.

Pour lui, la commémoration de ces deux journées en province du Sud Kivu, et dans d’autres de la République reste ignorée par plus de la moitié de jeunes eux-mêmes, d’où l’opportunité de leur campagne.

« Nous avons voulu susciter la jeunesse à travers tous les territoires de la province à bien valoriser les deux journées qui restent ignorées par la plupart de jeunes, alors que ce sont des journées qui sont conçues et adoptées par les N.U pour faire entendre la voix de la jeunesse sur toutes les questions d’actualités : emploi, sécurité, santé, la gestion de l’environnement etc. » explique Jonas Bahizire.

Il ajoute que cette campagne va s’intensifier, jusque dans les fins fonds de la province à travers les conseils territoriaux de la jeunesse et en ville par les conseils communaux à travers différentes organisations de jeunes qui œuvrent dans ces entités.

Jonas Bahizire appelle les présidents de se souder la main et de parler un même langage pour que désormais les journées mondiale et africaine de la jeunesse se commémorent dans l’effectivité.

Cependant, l’espace inter plateformes de jeunes de la RDC souhaite voir les autorités et d’autres organisations qui accompagnent les jeunes s’impliquer pour cette cause qui reste noble pour l’avenir de la jeunesse congolaise.

Pascal D. NGABOYEKA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.