Bukavu : viol de 14 enfants à Nkafu par un pasteur, plus rien ne filtre

Plus d’un habitant de la ville de Bukavu attend un aboutissement sur l’affaire de viol de 14 jeunes garçons sur avenue Chibera, quartier Nkafu en commune de Kadutu dans la ville de Bukavu au mois d’avril.

Après la plainte déposée par certains parents au sous commissariat de Beach Muhanzi en commune de Kadutu, plus rien ne filtre sur l’évolution de ce dossier. Certains analystes voudraient voir le dossier  au tribunal pour enfants afin d’organiser une audience publique pour que le pasteur incriminé réponde de ses actes devant la loi.

Dans une interview accordée à Radio Star, Vénantie Bisimwa, coordinatrice du réseau des femmes pour les droits et la paix(RFDP) exige un éclairage dans cette affaire.

La société civile qui avait alerté sur cette question, a expliqué qu’après avoir été violés par ce pasteur, les 14 enfants avaient été transférés sur ordre de l’officier de police judiciaire vers une structure sanitaire pour consultation et depuis ce jour, ils y poursuivent des soins appropriés et ambulatoires.

La société civile condamne le silence des cadres de base et particulièrement de la cheffe de quartier Nkafu Christine Azanga MATAZI sur ce dossier qui viole les droits des enfants.

Rappelons que dans le rapport 2019 de l’escadron de la police de l’enfant et de la prévention des violences sexuelles dans la province du Sud-Kivu, plus de 148 cas des violences à l’égard des enfants ont été répertoriés et 101 commanditaires de ces actes arrêtés par les éléments de la police congolaise.

Don Patrick MAKIRO

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.