Environnement : L’organisation monde d’abeilles dépose aux élus un projet d’édit portant protection des abeilles 

 

Dans le souci de protéger les abeilles au niveau de la province du Sud-Kivu, l’organisation Monde d’abeilles initie, un projet d’édit portant protection de cette espèce d’insectes au niveau de la province du Sud-Kivu.

Cet édit relève les difficultés auxquelles, font face les apiculteurs qui font tout, pour protéger les abeilles menacées de disparition suite aux activités exercées par l’homme dans cette partie de la République démocratique du Congo. Parmi ces derniers, certains sont obligés, de payer des taxes pour exercer leur métier et d’autres, font face à l’insécurité dans leur rayon d’action.

Les abeilles et les autres pollinisateurs, tels que les papillons, les chauve-souris et les colibris, sont de plus en plus menacés par des activités humaines. D’où, la nécessité de voter un édit pour leur protection au niveau local.

Dieumerci Mahano, Directeur Général de l’organisation monde d’abeilles, a fait savoir au cours d’une interview à Radio Star que cette action reste évidente pour la sauvegarde de la biodiversité.

« Après avoir étudié les menaces, nous avons proposé cet édit pour protéger les abeilles. Nous avons trouvé qu’au niveau provincial il y a autant d’édits votés, mais aucun ne parle de la protection de cette espèce. Nous pensons que les députés vont endosser et défendre cet édit et sauver ainsi, les apiculteurs abandonnés à leur triste sort » Explique-t-il.

Actuellement, l’apiculture fait face à la pandémie du coronavirus avec un impact indéniable dans ce secteur, affectant la production et le marché.

Le gouvernement congolais est donc appelé à renforcer, la participation de communautés locales dans la prise de décisions, notamment celle de la population autochtone qui connait et respecte, les écosystèmes et la biodiversité en entretenant une bonne collaboration avec des organisations locales pour surveiller et évaluer les services de pollinisation.

Notons que, pour produire 1Kg de miel, les abeilles doivent butiner 4 millions de fleurs et parcourir une distance qui correspond à 4 fois le tour de la terre.

 Don Patrick MAKIRO

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.