Bukavu : L’automédication de la population en cette période du covid-19, un danger à surmonter

« L’automédication est une pratique très téméraire pour des habitants de la ville de Bukavu surtout, en cette période où, le corona virus bouleverse la province du Sud-Kivu » ; propos de la pharmacienne NADINE Luhiriri au cours d’une interview accordée a Radio Star ce Lundi, 08 Juin 2020.

Selon elle, le danger est inappréciable pour des personnes qui se donnent le droit d’acheter des médicaments dans la rue sans la prescription du médecin ou l’avis d’un pharmacien.

Avant de prendre un quelconque produit, il faut d’abord une analyse.  Il faut aussi être diagnostiqué et avoir, le résultat de laboratoire  et c’est alors, que le médecin peut vous prescrire un médicament. Elle rappelle également, que plusieurs personnes perdent la vie uniquement parce qu’elles se sont fiées à cette pratique.

En cette période où, le nombre de cas du corona virus s’accroit dans la province du Sud-Kivu, tout cas de fièvre ou de maux de tête, doit directement être transféré à l’hôpital pour des soins appropriés afin d’éviter la propagation de ce virus dangereux

Nadine Luhiriri rappelle que, l’automédication est une pratique  dangereuse à déconseiller.

Elle appelle aussi la population de la ville de Bukavu en particulier et de la province du Sud-Kivu en général au respect strict des consignes données par le médecin en terme des médicaments, mais aussi au respect des mesures qui sont préconisées, par les autorités provinciales dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Emmanuel MUKARANI

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.