Sud-Kivu/Covid19 : Les enfants de la rue en extrême risque de contamination

« On ne nait pas enfant de la rue mais on le devient par manque d’encadrement à l’enfance et la situation de pauvreté » voilà ce que nous a déclaré l’un des enfants en situation de la rue dans la ville de Bukavu.

Partant de ces propos, aucun enfant n’est génétiquement programmé pour vivre dans la rue, passer, ses nuits à la belle étoile avec le risque élevé de contamination de toutes sortes de maladies par manque, d’une disposition de prise en charge adéquate.

Plus de 200 enfants de la rue parmi lesquels ; des filles dont l’âge varie entre 5 et 17 ans circulent dans différentes avenues des 3 communes que compte la ville de Bukavu à la recherche de la survie, visiblement sans aucun respect des mesures de protection contre la contamination au Coronavirus qui a enregistré jeudi 04 juin 2020, 35 cas de covid19 et 6 décès, depuis sa déclaration dans la ville.

Cette non-prise en charge des précités, constitue, un danger sanitaire pour cette catégorie censée être protégée par le gouvernement congolais et des organisations internationales en charge des enfants.

« Je sais que les blancs parlent de coronavirus comme une maladie qui menace, le monde et que ça peut nous tuer aussi mais, nous n’avons pas quoi faire. Jadis, on trouvait à manger devant des salles de fête et des restaurants. Mais aujourd’hui, plus personnes n’ouvre sa porte par crainte de cette maladie, alors on est obligé de circuler dans des avenues pour trouver à manger parce qu’on dirait que coronavirus ne vise que nous » Explique Kitoto CHUI, le capitaine des enfants de la rue axe Feu rouge, place de la paix, Essence et Kadutu.

Aucune séance de sensibilisation ou dotation de masques de protection n’ont été envisagées en faveur de cette catégorie de la population pour faire face à la Covid19 a, renchéri Kitoto CHUI.

Malgré l’existence de quelques structures d’encadrement de ces enfants, leur protection reste un défi majeur à relever.

Le parlement d’enfants du Sud-Kivu hausse le ton et appelle le gouvernement au respect des textes liés à la protection des enfants sans discrimination.
« Nos collègues sont en danger, ils ne savent pas c’est quoi le coronavirus, quel est le mode de transmission et que faut-il faire pour se protéger. Nous appelons à l’implication du gouvernement pour sauver ces enfants qui feront du Congo un beau lieu à vivre » Renseigne Cosna MUHIGWA, présidente du parlement d’enfants du Sud-Kivu.

Don Patrick MAKIRO

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.