Sud-Kivu: La NDSCI plaide pour l’allègement des mesures barrière et la réouverture de certaines activités

La nouvelle dynamique de la société civile demande aux autorités congolaises de supprimer (alléger) certaines mesures barrière qui ne font qu’accentuer la misère de la population.

Jean Chrysostome KIJANA, président national de la nouvelle dynamique de la société civile a formulé cette demande le mercredi, 25 juin 2020, lors d’une conférence de presse tenue à Bukavu.

“Nous, comme NDSCI et collectif tournons la page en RDC, notons avec grande inquiétude que la pandémie de covid-19 continue sa progression avec virulence dans plusieurs provinces de la RDC; cela dit, nous notons que la riposte menée à ces jours n’est pas à la hauteur des attentes légitimes de la population qui continue de subir, les menaces de cette pandémie et la misère ne fait que s’accroître, suite aux différentes mesures d’ordre public prises par les autorités congolaises à différents niveaux” déclare Jean Chrysostome.

Pour lui, la population devra apprendre à vivre avec la pandémie de coronavirus en respectant les gestes barrière établis par les autorités sanitaires.

“Nous nous inquiétons de manière particulière de la situation que traverse le personnel soignant dont l’encadrement et la prise en charge ne sont pas conséquents” ajoute-il.

Signalons que, quelques recommandations ont été formulées à l’issue de cette conférence de presse dont: la réouverture des lieux de culte, la libéralisation des activités, etc.

Justine NTAMWENGE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.