Sud-Kivu: les mouvements citoyens suivent de près la rentrée scolaire et demandent que les enseignants soient payés

Les mouvements citoyens Amka Congo et autres, demandent au Président de la République de réduire l’enveloppe salariale au niveau de la présidence, du gouvernement national, de l’assemblée nationale, du sénat, de l’assemblée provinciale et des gouvernements provinciaux afin d’augmenter celles des enseignants, militaires et policiers.

Faisant allusion à cette situation, Amos BISIMWA, l’un des membres de ces mouvements, a fait savoir ce lundi 27 juillet 2020 que, dans le cas contraire, c’est la médiocrité qui continue au pays pourtant longtemps combattue en dépit, du slogan le peuple d’abord.

“Nous mouvements citoyens, avons suivi lannonce de la rentrée scolaire qui est prévue d’ici là, mais nous continuons à nous poser beaucoup de questions sur son effectivité étant donné les conditions que posent les enseignants jusque là” déclare notre source.

Amos, fait savoir que les enseignants exigent trois choses. Notamment ; la paie des enseignants nouvelles unités (NU) et non payés (NP), la suppression de zones salariales et l’application effective de l’accord de Bibwa.

Il sied de rappeler, que la rentrée scolaire est prévue pour le 03 août 2020 pour les classes terminales et celle des classes inférieures se ferra progressivement selon le Président de la République.

Justine NTAMWENGE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.