JIJ 2020 : L’engagement des jeunes pour une action mondiale, cet engagement permettra de contribuer à restaurer la confiance dans les institutions publiques (ONU)

Le monde entier célèbre la journée internationale de la jeunesse (JIJ) ce mercredi 12 août 2020, une journée adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1999.

Elle est célébrée chaque année le 12 août,afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les problèmes de la jeunesse et célébrer le potentiel des jeunes en tant que partenaires dans la société.

Le thème retenu pour cette année 2020 est « L’engagement des jeunes pour une action mondiale ». Selon les Nations Unies, le thème de cette année vise à mettre en évidence la manière dont l’engagement des jeunes aux niveaux local, national et mondial enrichit les institutions et les processus nationaux et multilatéraux.

Cette journée du 12 août 2020 vise également à tirer des leçons sur l’amélioration de leur représentation et leur engagement dans la politique institutionnelle formelle.

« Alors que l’ONU célèbre son 75è anniversaire et qu’il ne reste plus que 10 ans pour faire du Programme de développement durable une réalité pour tous, la confiance dans les institutions publiques s’érode. Au niveau international, dans un monde de plus en plus polarisé, le système international de gouvernance traverse actuellement une crise de légitimité et de pertinence. Cette crise est enracinée dans la nécessité de renforcer la capacité du système international à agir de concert et à mettre en œuvre des solutions aux défis et menaces pressants, tels que certains conflits actuels ou des urgences humanitaires, mais aussi certains défis mondiaux, tels que la pandémie de COVID-19 et les changements climatiques » ; note l’ONU.

Et de poursuivre en disant que, « permettre l’engagement des jeunes dans les mécanismes politiques formels accroît l’équité des processus politiques en réduisant les déficits démocratiques, contribue à des politiques meilleures et plus durables, et a également une importance symbolique qui peut contribuer davantage à restaurer la confiance dans les institutions publiques ».

L’ONU souhaite enfin que l’engagement des jeunes soit, à trois niveaux, notamment ; un engagement au niveau local et/ou communautaire ; un engagement au niveau national (formulation de lois, politiques et leur mise en œuvre) ; et un engagement au niveau mondial.

Thierry M RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.