RDC : L’UNICEF condamne la mort d’au moins 2 élèves finalistes du primaire à Masisi

C’est dans un communiqué publié ce vendredi, 28 août 2020 à Kinshasa,  que le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance « UNICEF », a condamné la perte en vies humaines de deux élèves finalistes du primaire, dans le territoire de Masisi, province du Nord-Kivu suite, à une confrontation entre les forces de l’ordre et un groupe armé à proximité d’un centre d’examen.

Selon Salomon Shalumoo Tsambali, Directeur de la Province Educationnelle du Nord-Kivu, ces élèves ont trouvé la mort alors qu’ils se trouvaient à l’école primaire Ngoyi pour la deuxième journée du Test National de Fin d’Etudes Primaires.

La Présidence de la République Démocratique du Congo, (RDC) a confirmé le décès de
deux élèves. Les raisons de cette attaque restent à déterminer et une enquête est en cours.
« L’UNICEF présente ses condoléances aux familles des enfants et condamne avec
la plus grande fermeté cette attaque près d’un centre d’examen », a déclaré Katya
Marino, Représentante Adjointe de l’UNICEF en RDC. « Toutes les parties au conflit
doivent protéger les écoles et assurer la sécurité des enfants conformément au
droit international. »

En 2016, la RDC a signé la Déclaration sur la sécurité dans les écoles, s’engageant ainsi, à promouvoir et à protéger le droit à l’éducation dans les situations de conflit armé.

L’UNICEF coopère avec le Gouvernement et ses partenaires dans les zones
touchées par la violence pour fournir des kits d’apprentissage aux élèves et
enseignants affectés par les conflits et mouvements de population.

L’UNICEF procède aussi à la réhabilitation des écoles détruites afin d’assurer à tous une éducation équitable de qualité dans un environnement sain et protecteur.
Cette agence des Nations Unies promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans ses actions.

Nous travaillons, rappelle l’UNICEF dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires, pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.