Sud-Kivu : « Au lieu de fabriquer les armes qui tuent, fabriquons la croix du Christ qui sauve et le monde aura la paix », Mgr Maroy

C’est à la clôture de la retraite  leadership cohésif pour la paix tenue durant trois jours, soit du 14 au 16 septembre 2020 à la paroisse catholique de Murhesa dans le territoire de Kabare, que Mgr François Xavier Maroy Rusengo, archevêque de Bukavu a appelé les groupes armés opérant dans la province du Sud-Kivu et dans toute la partie Est du pays, à être des vecteurs de paix et non des violences en déposant les armes, pour le développement de la région.

François Xavier Maroy croit que, le manque d’amour, les uns envers les autres est à la base de multiplication de groupes armés, qui mettent en mal la paix dans la Région et au Sud-Kivu en particulier, par des tueries de paisibles citoyens.

Le prélat catholique pense qu’il n’est pas tard, pour tous, de mettre fin au déluge qui secoue le pays depuis son accession à l’indépendance à ce jour.

Le patron de l’église catholique de Bukavu invite les regroupes armés à changer les armes en croix du Christ pour l’avènement d’une paix durable dans la province et dans le pays.

« C’est le manque d’amour qui fait que nous les congolais en général et les sud-kivutiens en particulier ne vivons pas le souci de nous aimer les uns les autres. Changeons les armes en croix du Christ et le monde aura la paix. Les armes tuent pourtant, la croix du Christ sauve le monde », a dit Mgr Maroy.

Lors de cette rencontre, environ 70 représentants des groupes armés opérant dans la province du Sud-Kivu ont promis de cesser les hostilités et de sensibiliser leurs membres pour une paix durable dans les zones en conflits.

Le ministre provincial de l’intérieur et sécurité, Lwabanji Lwasi Ngabo a précisé que le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion est une initiative qui est portée par le Président de la République pour stabiliser durablement la partie Est de la RDC, afin quelle entre dans la vison de développement national.

Tout en félicitant le courage et la bravoure de ces représentants des groupes armés, le ministre délégué à la défense Sylvain Mutombo a promis de faire parvenir leurs recommandations au commandant suprême des forces armées de la RDC, Félix Tshisekedi.

Signalons que plusieurs autres groupes armés ont boycotté ces assises. C’est entre autres ; le groupe armé dirigé par le chef rebelle Yakutumba et celui du général auto-proclamé Shabani Mirasano Willy Daniel dit Shamwida Ouragan du Congo.

Pascal Ngaboyeka DIGA2

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.