Sud-Kivu/ExEtat : Le gouverneur Ngwabidje rassure quant à la sécurisation de candidats dans les zones en proie aux conflits armés

Les candidats finalistes du secondaire ont effectivement débuté les épreuves ordinaires de l’examen d’Etat sur l’ensemble de la République Démocratique du Congo ce lundi 7 septembre 2020.

Au Sud-Kivu, le lancement officiel  de cette 54ème édition de l’examen d’Etat a eu lieu, au Lycée Wima dans la commune de Kadutu sous la présidence du gouverneur Théo Ngwabidja en présence de plusieurs acteurs du secteur éducatif dont la ministre de l’EPST Geneviève Mizumbi et d’un délégué du gouvernement national venu de Kinshasa.

A en croire le gouverneur, ils sont 55.838 candidats à passer ces examens dans les trois provinces éducationnelles que compte le Sud-Kivu. Parmi eux : 24 336 filles et 31 502 garçons.

Le chef de l’exécutif provincial a exhorté les candidats à la discipline et à la confiance en soi, en évitant toute tricherie.

Parlant de la passation desdites épreuves dans les zones en proie à l’insécurité, allusion faite aux centres du sud de la province dans les hauts plateaux de Fizi, Mwenga et Uvira, Théo Ngwabidje rassure :

« Nous avons pris toutes les dispositions pour que les services de sécurité protègent les enfants. Je pense que tout va bien se passer » a-t-il dit.

Il a par ailleurs insisté sur le respect des gestes barrière dans tous les centres de passation d’examens.

“Nous passons cet examen dans une période particulière due au covid 19. Nous avons veillé  à ce que toutes les mesures pour préserver nos enfants soient respectées. Chaque candidat doit porter bien son masque, respecter la distanciation sociale et se laver les mains avant d’accéder dans la salle” a-t-il insisté.

Rappelons que pour ce premier jour, les candidats passent l’examen de la Culture Générale à en croire l’inspecteur principal provincial, Tembo Bernard.

Ces examens ce clôturent, le  jeudi 10 septembre avec les épreuves des langues.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.