Sud-Kivu : la NDSCI dénonce des cas d’insécurité dans la ville de Bukavu et la non implication des autorités pour y remédier

La nouvelle dynamique de la société civile de Kadutu dénonce des cas d’insécurité qui s’enregistrent ces derniers temps dans la ville de Bukavu plus particulièrement dans la commune de Kadutu

Le cas récent est celui du dimanche 20 septembre soir où, des crépitements des balles ont été entendus au quartier Mosala sur avenue Buholo 4 et Buholo 5 dans la commune de Kadutu aux environs de 20h25.

Dans le quartier Buholo 4 non loin du stadium Laurent Désiré Kabila, des bandits ont attaqué une pharmacie où, ils ont emporté deux téléphones, de l’argent et blessé au couteau le pharmacien.

Sur avenue Bulambo à Buholo 5, des bandits à mains armées ont attaqué une boutique où, en plus des biens et argent emportés, trois garçons ont été grièvement blessés par balles et acheminés à l’hôpital provincial général de Bukavu pour des soins appropriés.

Pour Alain Mutiki président de la nouvelle dynamique de la société civile de Kadutu :
« Nous continuons de condamner des cas d’insécurité dans notre commune avec toute énergie. Il est assez dangereux et honteux de voir chaque fois, des bandits à mains armées visiter des maisons là où, des postes de police se trouvent juste à quelques mètres des lieux attaqués. Nous dénonçons surtout ce grand silence, de la part des autorités qui ne fournissent absolument aucun effort pour l’amélioration de la sécurité des citoyens de Kadutu. »

La nouvelle dynamique de la société civile de Kadutu implore encore une autre fois l’implication les autorités de la province pour que la paix revienne dans la commune de Kadutu

Emmanuel MUKARANI

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.