Sud-Kivu : 27 éléments neutralisés, plusieurs armes et munitions récupérées, bilan des affrontements des FARDC contre les Groupes armés

Les FARDC poursuivent des opérations contre les groupes armés nationaux et étrangers dans la partie Sud de la Province du Sud-Kivu. Ces opérations sont menées,  dans les territoires de Mwenga, de Fizi et d’Uvira contre les rebelles étrangers dont les Red Tabara, le  FNL, les groupes armés locaux :  Maï-Maï et la Coalition Makanika-Twigwaneho.

Jusqu’à ce jour, le bilan de tous ces affrontements fait état de 27 éléments neutralisés, plusieurs armes et munitions récupérées par les FARDC et coté FARDC, le bilan est de 3 éléments tombés sur le champ d’honneur et 4 autres blessés.

Le Capitaine Dieudonné Kasereka, Porte-Parole des FARDC, Secteur opérationnel Sukola 2 Sud Sud-Kivu l’a confirmé ce mercredi 28 octobre 2020, lors d’une interview exclusive accordée à Radio Star Bukavu.

« Depuis le mois de septembre dernier, elles ont réussi à  déloger et récupérer le quartier général des rebelles burundais FNL dirigés par Aloise Nzabampema qui était situé dans le village Naombe en territoire de Mwenga. Cela, après trois jours d’intenses combats, finalement Nzambapema qui dirigeait ce groupe FNL a pris fuite et ses hommes se sont réfugiés dans la brousse » ; témoigne le Capitaine.

Celui-ci ajoute que ces opérations visent également les Red Tabara et les résidus du Conseil National pour le Renouveau et la Démocratie (CNRD). « Cinquante jours après le lancement de ces opérations, les FARDC ont déjà reconquis les collines de Kitavugambere et Finda dans le groupement de Kigoma ainsi que les localités de Namaramara, Nabombi et Nandjale dans le groupement de Basimukinje 1er, secteur d’Itombwe » ; dit-il.

Ces opérations sont également signalées dans la Plaine de la Ruzizi, en territoire d’Uvira dans les localités de Kahungwe, Kanga et Rugezi jadis occupées par les éléments CNRD et Maï- Maï Kijangala.

Pendant ce temps, c’est le commandant secteur opérationnel sukola 2 sud Sud-Kivu, le Général de Brigade Gaby Boswane qui demande à la population de Fizi, de Mwenga et d’Uvira de toujours collaborer avec les forces loyalistes, en dénonçant les cachettes des hors la loi, afin qu’ils soient mis hors d’état de nuire. Il lance également un appel aux jeunes à déposer les armes et à se rendre auprès des FARDC pour une paix durable à l’Est de la RDC.

Thierry M. RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.