Sud-Kivu : L’épidémie du Choléra refait surface dans le territoire de Kabare

La société civile alerte sur la réapparition de l’épidémie du choléra dans plusieurs coins du territoire de Kabare. C’est notamment dans le groupement de Luhihi sur le littoral du lac Kivu. Dans cette partie, le gouvernement provincial du Sud Kivu, à travers son ministre en charge des mines, avait confirmé l’existence des minerais dans ce groupement.

Depuis lors, plusieurs creuseurs artisanaux en provenance de presque tout Kabare et d’autres territoires se sont rendus à Luhihi à la recherche de ces métaux précieux.

L’on y a noté la présence de plusieurs commerçants comme dans toutes les autres carrières minières exploitées artisanalement à travers le pays.

Malheureusement, depuis le mois de septembre dernier, toutes les activités se déroulaient encore normalement, avant que la cité de fortune et la carrière minière de Luhihi ne soient surprises par l’apparition du choléra.

Selon certains témoignages soutenus par la société civile, plusieurs cas de choléra ont été enregistrés au courant du mois de septembre   avec plus de 3 décès. D’autres personnes atteintes ont été sauvées de justesse grâce à la souplesse de leurs compagnons.

Selon les mêmes témoignages, la promiscuité, le manque d’eau et d’hygiène seraient les causes principales de cette épidémie. D’autres habitants  de Luhihi, eux, disent ne pas être surpris. Car, ce coin de Kabare enregistre souvent des cas de choléra suite au manque d’eau potable. Ainsi, la carrière d’or de Luhihi s’est vidée de presque la moitié de la population qui s’y était déjà installée.

Les creuseurs comme les commerçants qui  y sont encore, demandent au gouvernement et aux organisations intervenant dans le domaine sanitaire d’intervenir pour éviter le pire.

Il faut signaler que, ni sur place, ni dans les parages de cette nouvelle carrière  d’or, il n’y a aucune structure sanitaire de proximité sauf l’hôpital de Fomulac/Katana  qui se situe à quelques kilomètres.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.