Sud-Kivu : Nicolas Simard affirme être informé que l’ANR procède toujours à des détentions arbitraires de représentants de la société civile à Bukavu

L’ambassadeur du Canada en RDC, Nicolas Simard qui dit avoir appris qu’à Bukavu dans la province du Sud-Kivu, l’Agence Nationale de Renseignement (ANR) procède toujours à des détentions arbitraires de représentants de la société civile.

Cette communication intervient pendant que le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH) a, durant le mois d’août 2020, documenté 669 cas de violation des droits de l’homme sur toute l’étendue du territoire de la République Démocratique du Congo, soit une diminution de 9% par rapport au mois de juillet (739 violations) et un retour à des chiffres comparables à ceux de juin 2020 (670 violations).

Selon le BCNUDH, cette baisse s’explique par une réduction du nombre de violations attribuable à des agents de l’Etat (-12%) ainsi que du nombre d’atteintes commises par des combattants des groupes armés (-7%).

Sur son compte Twitter, l’Ambassadeur Nicolas Simard affirme le jeudi 15 octobre : “On m’a rapporté qu’à Bukavu, l’ANR procède toujours à des détentions arbitraires de représentants de la société civile”.

Pour lui, la population s’attend à ce que les droits et libertés des défenseurs des droits humains et journalistes soient respectés RDC.

Thierry M. RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.