Sud-Kivu : La société civile de Kabare plaide en faveur d’une cohabitation pacifique entre les femmes des militaires du camp de Nyamunyunye et la population environnante

La Société civile de Kabare et le Réseau des Associations pour le Développement Paysan RADP prêchent, la cohabitation pacifique entre les femmes et enfants des militaires du Camp de NYAMUNYUNYE, entre les Groupements de Bushumba et Bugorhe et la population riveraine dudit camp.

C’est pour cette raison, qu’ils ont effectué la semaine dernière, une descente dans cette entité, pour une sensibilisation portant sur « la place d’une femme militaire dans la société ».

Selon Emmanuel Bengehya, cette action est intervenue au moment où, des femmes des militaires sont discriminées par la communauté riveraine de ce camp qui les traite, de voleuses.

« En pleine séance ces femmes des militaires nous ont témoigné qu’elles ne sont pas impliquées dans des activités communautaires qui sont souvent organisées par les autorités locales et provinciales pourtant elles sont des civils comme tant d’autres, et se posent des questions, Est-ce que nous avons commis un péché pour avoir été mariées par des militaires ? Est-ce que la femme d’un militaire ou son enfant n’ont pas les mêmes droits que les Civils… ? »

La société civile de Kabare veut voir ce conflit entre ces femmes des militaires et celles des civils terminé au plus vite.
« La société civile de Kabare compte défendre les droits des femmes des militaires dans le territoire de Kabare », a confié Emmanuel Bengehya.

Pour ce faire, elle demande aux autorités locales et provinciales de s’impliquer pour trouver une cohésion sociale entre les communautés riveraines du Camp Nyamunyunye, et une collaboration entre les responsables des militaires et les autorités locales.

Pascal NGABOYEKA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.