Bukavu : Les activités scolaires sont restées paralysées à l’INSTIBA après le meurtre d’un enseignant ce week-end

Les élèves de l’Institut de Bagira et certains habitants des quartiers environnants manifestent à l’intérieur et à l’extérieur de cette institution située dans la commune de Bagira.

Ceci fait suite à la mort d’un enseignant de cet établissement public de l’Etat congolais dont le corps a été retrouvé samedi dernier  dans ce même milieu.

Pour l’instant, la situation est confuse depuis la matinée de ce lundi 14 décembre 2020 dans cette commune.

Les enseignements suspendus, les élèves et certains habitants, dont les membres de la famille de la victime, en colère exigent l’exposition du corps de cet enseignant.

La société civile locale regrette que les services de sécurité ne se soucient plus de la sécurisation de la population. Actuellement, il s’observe moins d’éléments de l’ordre dans cette municipalité de la ville de Bukavu.

Pour faire face à cette insécurité la société civile de Bagira compte lancer une ville morte avec d’autres structures citoyennes de Bukavu pour exiger plus de sécurité dans la ville.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.