Discours du chef de l’Etat à la Nation : Les femmes du Sud-Kivu encouragent Tshisekedi à faire impliquer activement les femmes dans la gestion du pays et à tous les niveaux

Dans un mémorandum adressé au Chef de l’Etat de l’Etat Félix Tshisekedi et rendu public ce vendredi 18 décembre 2020, les femmes de la province du Sud-Kivu, réunies au sein des organisations de la société civile congolaise et des partis politiques reviennent sur plusieurs aspects de la vie nationale et surtout, l’actualité au pays après le discours du Président du 06 décembre dernier annonçant les résolutions des consultations et celui sur l’état de la Nation du 14 décembre 2020, prononcé par le Président de la République Félix Tshisekedi.

Saluant ce dernier, les femmes du Sud-Kivu encouragent le Chef de l’Etat pour avoir reconnu que l’implication et la responsabilité des femmes s’avèrent indispensables dans la conduite des reformes pour le développement, le progrès, la création et l’innovation.

S’agissant de la situation de crise qui prévaut à l’assemblée nationale, les femmes du Sud-Kivu condamnent fermement le comportement de certains élus ayant conduit au vandalisme des meubles de l’hémicycle et appellent le Président à user de son pouvoir pour que le prochain bureau soit toujours chapeauté par une femme.

« Les femmes du Sud-Kivu, tiennent à exprimer leur désapprobation quant aux scènes immorales de vandalisme et destruction méchante des mobiliers du Palais du peuple. En effet, la déchéance des membres du bureau de l’Assemblée Nationale ne saurait justifier ces actes qui véhiculent un comportement incivique de la part des personnalités dont l’exemplarité est attendue », et ajoutent :

« ….Avions salué à juste titre la désignation d’une femme à la tête de l’Assemblée Nationale de notre pays. Cet évènement au caractère historique n’a malheureusement produit qu’une satisfaction de courte durée. C’est pourquoi, nous vous prions Excellence Monsieur le Président d’user de votre influence pour que le prochain bureau de l’Assemblée Nationale soit toujours chapeauté par une femme et qu’en plus de cela, que la composition dudit bureau soit paritaire », peut on lire dans ce mémorandum.

En ce qui concerne les priorités pour l’année 2021, les femmes du Sud-Kivu suggèrent au Président de la République de considérer plus les défis liés à la santé, la sécurité, l’éducation avec l’amélioration de la qualité de d’enseignement, ainsi que la protection de l’environnement.

Pascal Ngaboyeka

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.