Résolution 2250 de l’ONU : les jeunes du Sud-Kivu sont invités à être des artisans de paix, en se désolidarisant des groupes armés

Le monde a célébré ce mercredi 9 décembre 2020, le 5ème anniversaire de la Résolution 2250, la première Résolution thématique sur la Jeunesse, la Paix et la Sécurité.

Cette Résolution 2250, est un document historique très important pour les jeunes bâtisseurs de paix du monde entier, puisqu’il reconnaît et légimitimise les efforts des jeunes dans la construction de la paix.

A Bukavu, plusieurs jeunes, se sont réunis à cette occasion en la salle de réunion de l’organisation Kesho Congo ; située dans la commune d’Ibanda pour réfléchir sur le bien fondé de cette résolution.

La Résolution adoptée par le Conseil de sécurité représente une reconnaissance sans précédent de l’urgente nécessité de mobiliser les jeunes artisans de la paix pour la promotion de la paix et la lutte contre l’extrémisme; nous fait savoir Blaise Balume, du Réseau Young African Leadership Initiative (YALI), coordination provinciale du Sud-Kivu.

Blaise Balume invite les jeunes du Sud-Kivu et de la RDC en général à se désolidariser des groupes armés qui endeuillent presque tous les jours nos communautés.

“C’est aussi un moment pour appeler les jeunes à dénoncer tous les auteurs de kidnapping, des cas de tueries, de cambriolage, de braquages etc.”.

Pour lui, cette résolution pousse les jeunes à lutter contre l’extrémisme violent et à promouvoir une paix durable, dans des milieux fragiles et touchés par les conflits.

Cette résolution vise également à donner un coup de pouce aux initiatives de consolidation de la paix et de prévention de conflits dirigées par des jeunes, afin de bâtir des communautés pacifiques et de soutenir la démocratie, dont la gouvernance fait partie.

Thierry M RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.