Kalonge: Reprise des activités dans des conditions déplorables

Alors que la reprise des cours est intervenue ce lundi 22 février 2021, les préfets de certaines écoles de Kalonge déplorent l’état dans lequel se trouvent leurs écoles qui ont perdu les toits et même les murs suite à de fortes pluies.

Kulimushi Bazimuhirhwe et Cirimwami Enakashesha, préfets des instituts KALMABO et MYAI l’ont fait savoir ce même lundi au cours d’une interview accordée à  Radio Star. Ces derniers font savoir que parmi les catastrophes naturelles ayant causé la destruction de ces écoles, il y a les fortes pluies, les éboulements de terre et la foudre.

Nous avons du mal à faire étudier les enfants dans ces conditions. Avant les parents payaient les frais de construction mais aujourd’hui avec l’arrêté du gouverneur de province portant sur la gratuité de l’enseignement, ces frais n’existent plus. Cela dit, nous nous trouvons dans l’impossibilité de réhabiliter ces écoles par manque de moyens financiers. Martèlent-ils.

Ces derniers lancent un appel au gouvernement provincial et au ministre en charge de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) afin que ces écoles soient réhabilitées.

Justine NTAMWENGE

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.