Sud-Kivu : Le Ministre provincial Emmanuel Ndigaya Ngezi annonce le début de la construction d’un pont provisoire sur la rivière Sange

Le gouvernement provincial envisage pour bientôt, de construire un pont provisoire sur la rivière Sange  en territoire d’Uvira province du Sud-Kivu et ce, plusieurs mois après sa destruction par des pluies. Cette annonce a été faite par le ministre provincial des infrastructures et travaux publics.

Cette décision intervient après que la population des quatre territoires de la province s’était décidée à ne plus payer les taxes à la suite d’une campagne de désobéissance fiscale lancée par des organisations de la Société Civile. Cette campagne a l’objectif de faire pression sur les gouvernants, afin de réhabiliter la Route National numéro 5 et des ponts qui y sont situés.

Pour le Ministre Emmanuel Ndigaya Ngezi, la réhabilitation du pont Sange est parmi les priorités du Gouverneur de la province Théo Ngwabidje. Il annonce également avoir déjà dépêché sur le terrain depuis la semaine dernière, une équipe pour des préalables techniques approfondis, avant le début des travaux.

Afin de faciliter le trafic entre Bukavu et Uvira en attendant la réhabilitation, le ministre précise que des conteneurs qui y étaient avant, seront replacés comme pont de déviation.

Ces travaux consisteront à faire la fondation, à dévier les eaux de la rivière avec des sacs remplis de terres pour avoir un lit sans eaux. Des fûts en béton seront superposés dans ce caniveau qui sera aussi creusé jusqu’à deux mètres des fûts qui vont soutenir ces conteneurs

Il ajoute que les travaux d’étude sont déjà finalisés, et cela grâce au partenariat avec la Monusco ; et probablement les travaux vont commencer en début de cette semaine.

« Nous sommes arrivés sur terrain, il fallait d’abord qu’on fasse une petite réunion avec nos partenaires de la Monusco. A l’issue de cette réunion, nous avons conclu en disant qu’il fallait que les équipes du gouvernement provincial et celle de la Monusco analysent la situation. A la seconde réunion, nous avions conclu de faire d’abord la fondation avant de mettre les conteneurs. Il s’agit de dévier d’abord les eaux de la rivière pour avoir le tapis avant de creuser et installer des fûts en béton » ; dit le Ministre qui ajoute qu’ils ont sensibilisé et appelé les populations du milieu à la patience, le temps de mobiliser les fonds pour cette fin.

Par ailleurs, celui-ci estime que cette route est à la charge du gouvernement central mais c’est à cause de son pouvoir de proximité qu’ils interviennent pour trouver une solution temporaire à cette problématique.

Il dit : « avec les plaidoyers du gouvernement provincial, nous espérons que ce pont sera un jour construit en béton. Le gouverneur a déjà écrit aux autorités nationales et à chaque fois, il ne cesse de les rappeler. Pour le moment, il ne fallait pas laisser notre population souffrir, voilà pourquoi l’autorité s’est démenée pour que nous puissions d’abord avoir un pont provisoire ».

Thierry M. RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.