Bukavu : Le Président du MILAPRO Norbert Katintima plaide pour une discrimination positive en faveur des femmes pour leur représentativité lors de la prochaine législature

Des femmes leaders issues de différentes confessions religieuses protestantes ont célébré, ce mercredi 17 mars 2021, à la Paroisse Internationale Protestante de Bukavu, de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), située en commune d’Ibanda, ville de Bukavu, la journée dédiée aux droits de la femme.

Cette cérémonie organisée par le Ministère des Laïcs Protestants (MILAPRO) a été célébrée sous le thème : « Leadership féminin dans l’excellence, l’égalité à l’heure du numérique », qui a été développé par son président Norbert Basengezi Katintima, accompagné du vice-président de l’ECC, et d’autres délégués venus de différentes communautés protestantes.

A l’ouverture solennelle de cette activité, le vice-président de l’ECC a invité les femmes à ne pas se décourager ni à se sous-estimer, étant donné que  lors de la résurrection de Jésus-Christ  crucifié, ce sont des femmes qui ont bravé la peur pour aller voir s’il était ressuscité.

Pour lui, bien que dans les 12 apôtres de Jésus, il n’y avait aucune femme mais elle a joué un rôle important pour le salut de l’humanité.

Celui-ci a été complété par le Président de MILAPRO, l’honorable Norbert Basengezi Katintima qui a parlé du mystère de la naissance de Jésus, avec Marie qui a supporté pendant 9 mois la grossesse du Christ le Sauveur.

Au départ, il a développé le bien-fondé de l’intégration de la femme dans le numérique, au même titre que l’homme pour profiter de ses bienfaits et même des opportunités qu’il présente.

Dans son exposé, il a montré aux femmes l’utilité et l’importance de l’éducation de la femme pour son développement, mais aussi à ne pas être collées aux us et coutumes et aux mentalités rétrogrades. Car, ils limitent plus le développement de la femme, avant de l’encourager également à la recherche scientifique et aux métiers professionnels qui ne ciblent pas seulement les hommes.

Tout en citant quelques exemples des femmes qui ont émergé dans différents domaines de la vie, Norbert Katintima a déclaré à ces femmes leaders que leadership féminin c’est aussi la créativité.

Touchant la faible représentativité des femmes en politique, Norbert Katintima estime que les femmes doivent intégrer les partis politiques, y lutter pour qu’elles accèdent aux postes de responsabilité. Pour les élections, il pense que les femmes doivent s’aimer, s’entraider et porter les voix des candidates femmes. Revenant aux élections de 2018, il regrette de voir que les femmes qui représentent 52% de l’électorat ne comptent que 10% des députés nationaux élus. Pour lui, les femmes doivent se ranger en ordre de bataille pour gagner les élections de 2023.

Katintima plaide également pour la discrimination positive en faveur de la femme, en modifiant la loi électorale, en déterminant le nombre de femmes qui doivent être au parlement avant tout vote ; « Ça serait un droit acquis avant tout vote. Cette disposition s’applique aujourd’hui dans de nombreux pays du monde, comme l’Afrique du Sud, le Rwanda, et la Grande Bretagne. Ce n’est pas vraiment quelque chose qui va commencer en RDC » ; martèle-il, avant de rappeler qu’il ne reste que 1000 jours pour la tenue des élections de 2023.

Pour Kusinza Marie-Gorette, Présidente de la Fédération des Femmes de l’ECC Sud-Kivu, l’objectif de cette journée était également d’honorer le courage de la femme et outiller d’avance la femme pour qu’elle excelle dans son leadership, qu’elle ne soit pas en train de reculer dans sa lutte mais qu’elle s’affirme avec des objectifs précis pour une avancée significative afin d’atteindre cette expérience.

Notons que devant cette centaine de femmes réunies ce jour, d’autres femmes ont partagé leurs expériences de vie afin d’inciter d’autres femmes à se relever. Les femmes du MILPRO ont enfin demandé aux hommes d’ouvrir les portes aux femmes pour avoir accès aux ressources et aussi pour qu’elles soient bien représentées aux postes de prise de décisions.

Thierry M. RUKATA

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.