CFI/Projet connexions citoyennes : Découvrez les projets civic tech des 3 lauréats de la RDC

Le 12 mars dernier, CFI l’Agence Française de Développement Médias a rendu publique la liste de 25 lauréats du projet connexions citoyennes ressortissants des 14 pays d’Afrique francophone. Ces derniers sont porteurs de projets innovants et engagés, et bénéficieront d’un programme d’incubation pour développer leurs initiatives. Découvrez les 3 lauréats ressortissants de la République Démocratique du Congo ainsi que leurs projets.

Solange Shagayo, Directrice de Radio Star Bukavu

Son projet a pour objectif d’accroitre les débats de société sur les inégalités hommes-femmes au travers de solutions numériques et faire connaitre les violences sexistes et sexuelles faites aux jeunes femmes dans les milieux scolaire, académique et professionnel comme l’une des manifestations des inégalités persistantes entre les femmes et les hommes.

«  C’est un projet citoyen car il répond à un besoin qui émane d’une catégorie de la population, les jeunes femmes. Dans la province du Sud-Kivu, des adolescentes (écolières), des universitaires ainsi que des jeunes femmes professionnelles sont victimes des violences sexistes et sexuelles non dévoilés, au point de se persuader que c’est banal. Selon le dernier rapport de FACCI, qui est une organisation des médias de proximité du Sud-Kivu et dont l’objectif est de promouvoir les droits de l’enfant et de la femme : 3 sur 10 adolescentes et 4 sur 10 étudiantes sont victimes de harcèlement sexuel de la part de leur corps enseignant, 6 filles sur 10 sont victimes des violences sexuelles et sexistes en milieu professionnel. Ce tableau sombre montre qu’il est temps de prendre la question au sérieux par la mise en place d’une plateforme citoyenne pour en débattre ».

Le projet sera exécuté par une équipe féminine de Radio Star. Cette dernière, va créer un blog dénommé Star au féminin : les articles, les interviews avec les experts en droits des femmes, les organisations et/ou structures intervenant dans la prise en charge des victimes des viols et violences sexuelles, des avocats sur les procédures judiciaires ( pour les victimes qui désireront porter plainte) seront postés sur ce blog.

Il est également prévu de vulgariser les instruments juridiques nationaux et internationaux sur les viols et violences sexuelles. Le projet mettra en évidence des écoles, des universités ou entreprises qui possèdent une politique de lutte contre ces antivaleurs dans le cadre du partage de bonnes pratiques, des plaidoyers seront menés auprès des autorités à différents niveaux.

Les femmes de Radio Star organiseront des débats dans des écoles et universités sur des sujets cadrant avec les objectifs du projet. Ces débats seront postés sur la chaine YouTube et les réseaux sur lesquels la Radio Star est présente. Dans le cadre de ce projet, cette équipe mettra à la disposition de jeunes filles un numéro whatsapp auquel elles pourront directement communiquer avec la rédaction de Star au féminin.

Héritier Kitumaini, Fondateur de l’institution financière BCECOLOANS

Son projet a pour objectif de protéger la femme contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre liées aux tracasseries douanières et fiscales afin de garantir son autonomisation économique et l’égalité des chances.

Dans un contexte où les femmes sont victimes des violences sexuelles et celles basées sur le genre liées aux tracasseries douanières aux frontières entre la RDC, le Burundi et le Rwanda et dans d’autres milieux commerciaux du Kivu.

Il se fait sentir l’urgence de trouver une solution à ce fléau qui compromet, l’égalité des chances dans l’exercice d’une activité commerciale ainsi que l’autonomisation économique de la femme. Cela n’est possible qu’en travaillant pour la promotion de la bonne gouvernance et la transparence douanière et fiscale à travers ce partage des données ouvertes aux citoyens grâces aux outils digitaux de l’information et de la communication.

« Il est inadmissible et complice de garder silence devant une telle situation. On ne peut pas comprendre que la femme puisse payer régulièrement des taxes dans les marchés pirates et aux frontières et être chassée violemment par des services urbains sans lui proposer une autre alternative y afférente. Cette femme a besoin de la nomenclature de taxes pour savoir ce qu’elle doit légalement payer aux services habilités respectifs et aussi, connaitre l’affectation de cet argent ».

Pépé BWEMERE, Coordonnateur de l’association MKAAJI MPYA

Son projet a pour objectif de promouvoir le leadership féminin et l’émancipation des droits des peuples autochtones dans la région des grands-lacs.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’émancipation des personnes marginalisées et stéréotypées dans les communautés locales à travers les us et coutumes rétrogrades de la région des Grands Lacs. Il se veut être une réponse durable de relèvement des compétences et de la démonstration du leadership féminin et autres peuples autochtones marginalises. Ceci passant par l’intégration sociale en une émancipation de leurs droits en tant que personnes ayant la même considération que d’autres personnes et communautés dans la société.

Pour sa mise en œuvre et faciliter son appropriation en faveur des bénéficiaires déjà identifiés, le projet consistera en une organisation des clubs d’écoute et d’une clinique d’assistance juridique pour des femmes et peuples autochtones, en plus de la mise en place d’un outil numérique de collecte de données appelé MKAAJI COLLECT qui servira également des campagnes de récolte de signatures (pétitions devant être étudiées et soumises aux autorités pour prise des décisions).

Rappelons que le jury de sélection a examiné environ 500 dossiers soumis à CFI dans le cadre de cet appel à candidature. Il a ensuite, mené des entretiens oraux avec 55 finalistes pour enfin sélectionner les 25 lauréats.

Le projet connexions citoyennes est financé par l’Agence Française de Développement (AFD) et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Rédaction 

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.