Sud-Kivu: La CNDH-SUD-KIVU dénonce des cas violation de violation des droits de l’homme à Minova.

La commission nationale des droits de L’homme au Sud-Kivu dénonce des cas de violation des droits de l’homme caractérisés par des arrestations arbitraires ainsi que des conditions carcérales indignes au cachot du commissariat de la police à Minova en territoire de Kalehe dans la province du Sud-Kivu.

Cette dénonciation intervient après une visite du CNDH dans cette cité respectivement ; le 3 et le 4 mars dernier. Elle dit avoir répertorié 14 cas de détention dont 3 illégaux. Ces derniers parmi lesquels une femme auraient précise-t-on été libérés.

Dans son monitoring, la CNDH cite aussi, la cellule de femmes qui n’a aucune installation sanitaire en plus de la taille des cellules, environ 2 mètres.

Au regard de ce qui précède, cette o Institution de défense des droits de l’homme recommande aux autorités judiciaires et administratives de s’impliquer fortement dans cette affaire pour diminuer tant soit peu les cas de violation de droits de l’homme relatifss aux arrestations arbitraires et aux détentions illégales à Minova.

Rodrigue Zagabe.

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.