Bukavu: En 3 mois, la commune d’Ibanda a enregistré 13 cas de justice populaire (Société civile)

En trois mois 13 cas de justice populaire ont été enregistrés sur l’étendue de la commune d’Ibanda dans la ville de Bukavu en province du sud Kivu.

Pour David Cikuru, président de la société civile de la commune d’Ibanda, cette attitude qu’il qualifie de barbarie est un danger pour la future jeunesse. Car dit-il :”nos enfants assistent à des lynchages et à des scènes où, une personne est brûlée vive. Sans le savoir, nous créons en leur esprit une toute autre éducation qui risque d’impacter sur leur vie dans l’avenir” avant d’ajouter :”dans les années qui suivent nous continuerons à être victimes car, par notre faute, nous inculquons à nos enfants un esprit d’inhumanisme”.

Par ailleurs il appelle la population à plus de collaboration et de responsabilité en dénonçant des cas suspects et en laissant la justice faire son travail.

Rappelons que le cas le plus récent est celui survenu la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 avril à Panzi précisément dans le quartier Kaza Roho, où un jeune homme, présumé voleur a été brûlé vif et abandonné à l’entrée de l’université évangélique en Afrique (UEA) à Bukavu.

Wivine Ngango.

Abonnez-vous pour ne plus jamais rater nos prochaines publications.

Les commentaires sont fermés.